Comment calculer le prix d'acquisition ?



Vendeur: que payer à l'État?



Qu'est ce que le PTZ ?



+ d'articles

Immobilier inversé !




Quand acheter ? Quand vendre ?



 

C'est LA question la plus souvent posé à un professionnel de l'immobilier :

- est-ce que c'est le bon moment pour acheter ?

- est-ce que c'est le bon moment pour vendre ? (d'accord, ça fait deux questions...)

 

 

Illustratrion d'une construction - promotion imobilière

 

Je vais donc tenter d'aider nos amis experts de l'immobilier en apportant quelques éléments de réponses ET quelques éléments de non-réponse.

Il convient avant tout de faire un petit point sur le rapport entre les taux d'intérets et les prix de l'immobilier.

 

Pour faire simple (très simple même, les érudits me pardonneront de vouloir que tout le monde comprenne), plus les taux d'intérets sont bas, et plus les prix de l'immobilier sont haut.

Le problème, c'est que l'inverse fonctionne également. Du coup, si un bien immobilier vous coûte peu à l'achat, emprunter pour son financement vous coutera plus cher. La seule solution reste donc de payer cash ! (d'accord, ça ne fonctionne que si l'on vient de gagner au loto...)

 

La véritable conclusion hâtive à faire est de dire que du coup peu importe le moment où l'on achète, soit l'immobilier, soit l'emprunt sera cher. Mais encore une fois, ce n'est pas vérifiable dans les faits car beaucoup d'autres facteurs entrent en jeu.

Le tissu économique, la conjoncture, le nombre de biens disponibles à la vente...

 

Alors plusieurs solutions : suivre l'actualité de l'immobilier facilement accessible grâce à des sites comme la FNAIM, qui décryptent pour vous l'évolution des prix. Ou alors s'intéresser au tissu économique des endroits où vous souhaitez acheter ou vendre : la construction d'un nouveau centre commercial, d'une crèche, de logements à loyer modérés... sont autant d'éléments qui feront évoluer les prix et qui vont vous permettre de dire : "j'attend" ou "j'y vais".

 

Cependant, les prix locaux seront également affectés par les prix de l'immobilier et les taux d'intérets. Les deux méthodes se combinent donc parfaitement.

 


 



Retour